Étranger et voyage

Prix du carburant en Suisse : comment il est fixé et pourquoi il change.

ACTUALITÉ
| Par Andrea Auer |
Photo : iStock / CasarsaGuru

Les prix à la pompe changent constamment. Les raisons de cette variabilité sont diverses. En plus des fluctuations enregistrées par les cours du pétrole brut sur les marchés, de nombreux autres facteurs influent sur le prix de l'essence et du diesel. Comparis fait le tour de la question.

Essence ou diesel, près des trois quarts du carburant utilisé sur les routes de Suisse sont issus de l’importation. Le marché international du pétrole influe donc très fortement sur les prix à la pompe. Mais ce n'est pas tout : de nombreux autres facteurs jouent un rôle dans la détermination du prix. Comparis se penche sur les dernières évolutions du prix des carburants en Suisse et décortique la composition du prix de l’essence et du diesel.

Évolution du prix de l’essence en Suisse

Comme l’illustre notre infographie, le prix du carburant a baissé progressivement depuis l’année dernière. À la fin juin 2020, le prix du litre se situait à 1,32 francs pour l'essence alors qu’il était de 1,40 francs pour le diesel. Un recul qui s’explique notamment par le faible niveau du prix du pétrole brut.

Quels facteurs ont une influence sur le prix de l'essence et du diesel ?

Le prix des carburants est déterminé par divers facteurs que l’on peut regrouper en trois catégories, à savoir les coûts d’approvisionnement et de fret, les taxes perçues par l’État ainsi que le transport et la distribution.

1. Coûts d’approvisionnement et de fret

Les coûts d’approvisionnement reposent sur trois paramètres distincts qui peuvent faire grimper le prix des carburants ou, à l’inverse, se neutraliser.

  • Prix d’achat du carburant : le prix du carburant est déterminé avant tout par le prix du pétrole brut, lequel dépend lui-même de la situation économique générale. Lorsque l’économie se porte bien, la demande de pétrole s’intensifie et les prix du pétrole brut augmentent. Parallèlement à cela, toutefois, le contexte politique ou encore des crises ou des conflits éventuels auxquels les pays exportateurs de pétrole font face exercent aussi une influence sur le prix du pétrole brut.
  • Taux de change franc suisse/dollar : en général, les produits pétroliers s’échangent en dollars américains. Une fluctuation du taux de change peut alors se répercuter sur le prix du pétrole brut, et donc sur les tarifs à la pompe.
  • Frais liés au fret fluvial sur le Rhin : les coûts liés à l’acheminement sur le Rhin varient en fonction du niveau des eaux portées par le fleuve. En cas de basses eaux, les prix du fret grimpent puisque les navires doivent circuler à charge réduite alors que si le niveau remonte, les prix amorcent le recul.

2. Taxes perçues par l’État

Les produits de la fiscalisation perçus par l’État se répartissent en taxes fixes et en taxes variables. L’impôt sur les huiles minérales, la surtaxe sur les huiles minérales ainsi que l’impôt sur les importations font partie des taxes fixes. Additionnées, celles-ci représentent plus de 70 centimes par litre, soit une part de 50 % du prix total du carburant à la pompe. La taxe variable est prélevée au moyen de la TVA qui se chiffre à 7,7 %.

3. Coûts du transport et de la distribution en Suisse

Le prix du carburant recouvre, en plus de la valeur de la marchandise et des taxes, les frais inhérents à l’exploitation des stations-service. Il comprennent, entre autres, les frais de stockage des carburants, leur transport ou encore les dépenses marketing.