Assurance

Accident avec un animal sauvage : qui paie ?

INFO
| Par Andrea Auer |
Photo : iStock / ysbrandcosijn

Près de 20 000 collisions avec des animaux sauvages se produisent chaque année sur les routes de Suisse (Source : OFS). Les chevreuils sont la cause la plus fréquente de collision. Dans ce type de cas, les dommages se chiffrent vite à plusieurs milliers de francs. Quelle assurance intervient alors pour ce type de dommages ? Et quels sont les bons réflexes en cas d'accident ? Les conseils de Comparis.

En automne et au printemps, les accidents avec des animaux sauvages sont plus fréquents. D’une part, les déplacements domicile-travail ont lieu majoritairement dans l’obscurité. Les animaux sont donc moins bien visibles. D’autre part, les animaux sont à la recherche de nourriture et de partenaires sur des territoires plus importants qu’en été.

Comment puis-je réduire le risque de collision avec des animaux ?

En observant quelques règles, on peut amoindrir le risque de heurter du gibier sur la route.

  • Réduisez la vitesse sur les routes de campagne, aux abords de champs cultivés (p. ex. champs de maïs) ou de zones boisées.
  • Faites preuve d’une vigilance particulière tôt le matin, à la tombée du jour ou durant la nuit.
  • Prêtez attention aux panneaux de circulation vous indiquant un lieu de passage du gibier.
  • Gardez un œil sur le bas-côté aux abords des forêts et des champs.
  • Pensez à allumer vos feux de route. Cela vous permettra de voir les animaux sauvages sur la route suffisamment à l'avance.
  • Si vous voyez des animaux à proximité de la route, passez en feux de croisement et réduisez la vitesse.
  • Si des animaux se trouvent sur la chaussée, klaxonnez et allumez les feux de détresse. Arrêtez-vous si vous le pouvez. Les animaux sauvages se déplacent rarement seuls – lorsqu'un individu surgit sur la route, il y a souvent encore un autre derrière lui.

Que faire si je suis dans une situation de collision imminente ?

Si un animal surgit juste devant votre voiture, il est conseillé d'effectuer un freinage d’urgence. Tenez votre volant fermement et évitez les coups de volant brusques. Efforcez-vous, dans la mesure du possible, de conserver votre trajectoire. Car, en plus de vous mettre en danger ainsi que d'autres usagers de la route, une manœuvre d’évitement peut aussi avoir des conséquences financières. Si vous terminez dans le fossé sans avoir touché l’animal, le sinistre n'est pas considéré comme étant une « collision avec un animal sauvage » et il n'est pas couvert par votre assurance casco partielle.

Quels réflexes dois-je avoir à la suite d’une collision avec un animal sauvage ?

Si vous avez heurté un animal sauvage, les choses à faire sont les suivantes :

  • Arrêtez-vous et allumez vos feux de détresse. Un automobiliste qui poursuit son trajet commet un délit de fuite et risque une plainte pour mauvais traitements infligés aux animaux selon la loi sur la protection des animaux.
  • Sécurisez le lieu de l'accident à l’aide du triangle d’avertissement.
  • Mémorisez l’endroit où la collision s'est produite.
  • Vérifiez si l’animal se trouve sur la chaussée ou effectuez un marquage indiquant le direction dans laquelle il s’est enfui.
  • Ne vous approchez pas d’un animal blessé. Il pourrait vous mordre ou s’enfuir en étant blessé. Dans ce cas, le garde-chasse aurait du mal à le retrouver et, au pire, l’animal périrait dans de terribles souffrances.
  • Dans tous les cas, appelez la police (117) ou le garde-chasse. La personne compétente se rendra sur les lieux et s’occupera de l'animal.
  • N'enlevez en aucun cas les animaux en les transportant dans votre véhicule, vous risqueriez de vous voir reprocher la destruction de preuves ou la pratique du braconnage.
  • Attendez la venue de la police ou de la personne compétente.

Notre conseil : enfilez votre gilet de sécurité fluorescent avant de descendre de votre voiture. Il n'est certes pas obligatoire d’en avoir un dans son véhicule, celui-ci est toutefois conseillé pour votre propre sécurité, surtout dans l’obscurité et à la tombée du jour. 

Quelle assurance intervient en cas d'accident avec un animal sauvage ?

En cas d’accident avec un animal sauvage, prenez contact le plus rapidement possible avec votre assurance. Ne faites faire aucunes réparations sans consultation préalable. Vous pouvez effectuer votre déclaration de sinistre par téléphone ou en ligne.

Les collisions avec des animaux sont couvertes par l’assurance casco partielle. Pour la prise en charge d’un sinistre sur votre véhicule, un constat établi par la police ou le garde-chasse s'avérera utile. Lorsqu’un tel document fait défaut, un expert évaluera le sinistre pour le compte de l'assurance. En plus d’avoir à supporter un retard dans le traitement du sinistre si vous ne présentez pas de constat, vous courrez même le risque, dans le pire des cas, de vous voir refuser la prise en charge du dommage par l’assurance casco partielle. 

L'assurance casco complète prend en charge le sinistre sur votre véhicule même sans constat ou dans le cas d’une manœuvre d’évitement (sans avoir touché l’animal). Toutefois, dans ce cas vous devrez vous acquitter de la franchise prévue dans la police. Et en fonction de l'assureur, il se peut que le sinistre entraîne une perte de bonus.

Comparez les casco partielles et complètes