Droit et législation

Passez l'hiver en toute sécurité

CONSEILS
|
Bientôt, l'hiver et le froid se seront installés. Photo : iStock

On l'aura déjà vu en cette période : les vitres sont givrées, on laisse tourner le moteur pour qu'il commence à chauffer, on dégage une petite partie du pare-brise et c'est parti. Pour qui est amené à circuler en hiver, la connaissance de quelques règles permettra d'éviter les contraventions. Cinq conseils pour vous aider à passer l'hiver en toute sécurité.

Monter les pneus d'hiver à temps

Le conducteur équipé de pneus d'été qui tomberait sur un contrôle de police en plein hiver n'a certes pas à craindre de se faire verbaliser. Mais on recommandera malgré tout de passer aux pneus d'hiver dès que le thermomètre affiche sept degrés ou moins, car en prenant la route avec des pneus d'été alors que règnent des conditions hivernales, un conducteur s'expose à une réduction des prestations d'assurance s'il est impliqué dans un accident ou qu'il en est à l'origine. Changer de pneus revient donc à faire des économies. Et changer d'assurance peut parfois avoir des effets tout aussi bénéfiques : comparez et voyez directement si votre assurance vous correspond toujours ou bien si changer serait plus avantageux sur le plan financier.

 

 

Alors qu'à l'approche de Noël, l'obscurité tombe de bonne heure, il est nécessaire de rappeler que tous les véhicules motorisés ont l'obligation de circuler feux allumés – de jour aussi. Le conducteur qui n'observe pas cette règle, risque d'écoper d'une amende de 40 francs.

Dégager le pare-brise complètement

Il ne suffit pas de dégager une petite « lucarne  sur son pare-brise enneigé. Il doit être entièrement dégagé de la neige et du givre. Conduire avec un champ de vision restreint n'est pas seulement passible d'amende mais peut également entraîner un retrait de permis d'un mois minimum. On évitera aussi de dégivrer à l'eau chaude car cela pourrait fêler le pare-brise.

Enlever la neige

Avant de prendre la route, le toit de la voiture, le capot, le hayon ou la porte de coffre doivent être dégagés de la neige. En effet, en tombant du véhicule elle pourrait gêner d'autres automobilistes, sinon les mettre en danger. Et attention : il est interdit de laisser tourner son moteur pendant que l'on dégage son véhicule du givre et de la neige.

Transporter skis et snowboards de manière sûre

Les skis et snowboards se transportent sur le toit, à l'aide d'un dispositif de fixation spécifique - et non pas sur le siège passager ou sur la banquette arrière. Ceci pour une bonne raison : en cas de freinage brusque, les équipements de sport peuvent percuter les passagers violemment et provoquer des blessures graves. Le transport d'équipements de sport passant dans l'ouverture du dossier de la banquette arrière prévue à cet effet est quant à lui autorisé. En ce qui concerne le transport de matériel de sport dans des coffres de toit : attention à ne pas dépasser la charge maximale indiquée sur le permis de circulation.

Parking enneigé – faut-il payer ?

Oui et non – si le parking est recouvert de neige et qu'il est impossible de distinguer le numéro des places de parc, il faudra s'en remettre à la complaisance de la police. Dans les cantons où il est plutôt rare d'avoir une abondance de neige telle que le numéro des places de parc ne soit pas visible, on pourra espérer que la force publique ferme les yeux. En revanche, dans les cantons fortement enneigés comme aux Grisons ou en Valais, peu importe que le parking soit recouvert de neige ou non – dans le doute, il faut dégager le numéro de la place de parc. Et, dernière chose : prenez garde à ne pas non plus dépasser la durée de stationnement autorisée durant la période de l'avent – même si les longues files d'attente aux caisses en sont la cause. Jusqu'ici, nous n'avons encore jamais entendu parler d'une amnistie de Noël pour amendes de stationnement.