Nettoyage et entretien

Soin et entretien

INFO
|
Photo : Thinkstock
Il faut bien un peu d'attention : pour que le plaisir de conduire sa toute première voiture dure le plus longtemps possible, il faut veiller au soin et à l'entretien adéquats. Huit astuces pratiques t'y aideront. 

Contrôle de l'huile : l'huile est un élément essentiel à la vie de tout moteur. C'est pourquoi il faut vérifier régulièrement le niveau d'huile. Pour ce faire, garer le véhicule à plat. Ôter la jauge à huile lorsque le moteur est froid et l'essuyer avec un torchon propre ou un chiffon sans fibres. Introduire ensuite la jauge aussi loin que possible (important : l'insérer complètement) et la retirer à nouveau. Puis vérifier que le niveau d'huile se situe entre les deux démarcations figurant sur le bas de la jauge. Si tel n'est pas le cas, rajouter de l'huile. Le type d'huile à utiliser est indiqué dans le mode d'emploi.

Changement de pneus : il est impératif de mettre les pneus d'hiver à temps, avant l'arrivée de la neige. Le mieux étant de respecter l'adage « Pneus d'hiver d'octobre à Pâques . En effet, si tu venais à obstruez la circulation alors que tu as tes pneus d’été, tu devrais payer une amende. Et en cas d'accident, tu endosserais dans tous les cas une coresponsabilité. De plus, la profondeur minimale légale du profile de pneus est fixée à 1,6 millimètre (tant pour les pneus d'hiver que d'été), les experts conseillent même un minimum de 3 millimètres.

Pression des pneus : si la pression est trop basse, les pneus s'usent plus rapidement, et la conduite devient plus dangereuse. Il faut donc vérifier la pression des pneus environ une fois par mois. Tu trouveras des appareils de pompage dans chaque station-service. La pression optimale est indiquée dans le mode d'emploi ainsi que sur la trappe de réservoir. En cas de chargement important, il est conseillé d'augmenter légèrement la pression des pneus (d'environ 0,2 bar).

Nettoyage du moteur : si la saleté qui s'accumule sous le capot ne gâche en rien l'apparence de ton véhicule, elle peut être néfaste pour les connecteurs électriques ainsi que pour le fonctionnement du moteur. Il est donc recommandé de nettoyer de temps à autres le compartiment du moteur au jet de vapeur, soit dans une station-service, soit au lavage automatique. Attention : ne pas diriger le jet directement sur les composants électriques. À noter qu'avec un moteur tout propre, on marque des points auprès des contrôleurs techniques.

Entretien du vernis : laver la carrosserie au jet de vapeur afin d'ôter le sel et les particules de saleté avant de passer au lavage automatique. En effet, même les plus petites saletés se transforment pour ainsi dire en papier de verre dans le lavage automatique et peuvent donc endommager la peinture.

Essuie-glaces : difficile de garder ses vitres propres lorsqu'il n'y a plus assez de liquide dans le réservoir des essuie-glaces, surtout en hiver. De plus, en automne, il faudrait y ajouter un antigel.

Contrôle technique : en Suisse, les voitures doivent faire l'objet d'un contrôle technique régulier. Tout d'abord, tous les 4 ans, puis tous les 3 ans et enfin tous les 2 ans. Le service de contrôle technique en informe le propriétaire du véhicule à temps, par courrier postal. Le TCS et des garages indépendants proposent un pré-test. 

Service antipollution : depuis début 2013, les véhicules modernes dotés d'un système de diagnostic embarqué (OBD) ne doivent plus faire l'objet d'un contrôle bisannuel. Le contrôle est désormais uniquement nécessaire si le système détecte une anomalie. Les systèmes OBD sont obligatoires pour les voitures à essence depuis 2001 et pour les diesel depuis 2004. Pour en savoir plus...