Changer d'assurance automobile


Vous pouvez changer d'assurance dans les cas suivants :
  1. Expiration du contrat 
  2. Changement de véhicule 
  3. Modification des primes (lors d'une augmentation voire, dans certains cas, lors d'une réduction) 
  4. Changement de détenteur du véhicule 
  5. Sinistre
1. Expiration du contrat 
La couverture est valable pour la durée prévue par la police d'assurance. Si le contrat n'est pas résilié à son arrivée à échéance, il est en principe reconduit pour un an. Vous trouverez davantage d'informations à ce sujet dans les conditions générales d'assurance (CGA). Cliquez ici pour visualiser les délais de résiliation des différents assureurs.

2. Changement de véhicule 
Vous pouvez changer d'assurance lorsque vous changez de véhicule, sans perdre de primes. En effet, la prime est alors remboursée au prorata.

3. Modification des primes 
La compagnie peut augmenter ses primes ou rectifier ses conditions générales d'assurance (CGA) à partir de la deuxième année d'assurance. Elle est tenue d'aviser l'assuré de ces changements au moins 25 jours avant la fin de la période assurée. 

Si l'assuré n’accepte pas ces nouvelles conditions, il est en droit de résilier son contrat à la fin de l'année d'assurance. L'avis de résiliation doit parvenir à l'assureur au plus tard le dernier jour de la période assurée. Certaines compagnies n'acceptent un tel mode de résiliation que lorsque les primes augmentent, d'autres également lorsqu'elles baissent (se reporter aux CGA). 

4. Changement de détenteur
Les droits et les obligations découlant de l'assurance responsabilité civile passent au nouveau propriétaire. Ce dernier est habilité à résilier le contrat d’assurance dans les 14 jours qui suivent le transfert. 

La couverture responsabilité civile expire automatiquement si le permis de circulation est établi sur la base d'une attestation d'assurance émanant d'une autre compagnie. L'assurance casco prend fin à la date du changement de détenteur. La prime est alors remboursée au prorata.

5. Sinistre 
Les deux parties peuvent résilier le contrat après tout sinistre entraînant un remboursement de la part de l’assurance. 
a) Résiliation par l'assuré : au maximum 14 jours après avoir été informé que l'assurance paierait les dégâts. La couverture s’éteint à réception de l’avis de résiliation par l’assureur. Les primes déjà payées sont alors remboursées au prorata, sauf si le sinistre survient au cours de la première année d'assurance ou s'il s'agit d'un dommage intégral. 
b) Résiliation par la compagnie d'assurance : au plus tard au moment de l'indemnisation du sinistre ; la garantie s’éteint 14 jours après réception de l’avis de résiliation par l'assuré. La prime est alors remboursée au prorata.

 

 

Retour